Questions? Feedback? powered by Olark live chat software

Comment ça marche ?

Tout est là : le fonctionnement de bout en bout, les gains, les frais. La transparence n’est pas un luxe.

1

Un porteur de projet en besoin de financement bancaire

 

Le porteur de projet en besoin de financement établit un premier contact avec SPEAR grâce au formulaire suivant : Votre demande d'informations en 2 clics. SPEAR prend ensuite contact avec lui et examine son dossier sur la base de sa charte éthique.

Dans le cas où le projet a un fort impact social, environnemental ou culturel, SPEAR l'accompagne dans la présentation du dossier à ses banques partenaires qui s'assurent de la viabilité économique du projet. C'est la banque qui décide si le projet peut être financé, car c'est elle qui porte le risque du projet, et non les épargnants !

Si le projet est accepté sur ces 2 critères (impact et viabilité économique) il est mis en ligne sur notre site et présenté avec l'ensemble de nos projets. Les épargnants peuvent alors aider à son financement.

 

 

2

Un épargnant soucieux de la destination de son argent

 

L’épargnant voulant participer au financement d'un projet à hauteur de 5000 € (par exemple) achète 5 000 € de parts sociales de la coopérative SPEAR, et indique le projet bénéficiaire de son argent. Il paye 3 % de frais à SPEAR. Il bénéficie de déductions fiscales ( 18% sur l'IR ou 50% sur l'ISF) et reçoit chaque année des intérêts. Vous trouverez les conditions légales sur le bulletin de souscription.

SPEAR dépose cet argent dans une banque partenaire qui le reverse sous forme de prêt au projet choisi par l'épargnant. En aucun cas cet argent ne vient garantir le crédit, et le risque de défaut de l'emprunteur est porté par la banque. Le crédit bancaire est à taux minoré, grâce au soutien des épargnants !

 

 

3

L’épargnant est rémunéré et peut quantifier l’impact de son argent

 

Les épargnants sont tenus au courant de l'avancement des projets qu'ils ont soutenus, et SPEAR leur verse des intérêts de parts sociales (2 % en 2012), annuellement correspondant aux intérêts générés par leur épargne.

SPEAR envoie également les états individuels de souscription permettant d’obtenir des défiscalisations de 18% (IRPP) ou 50% (ISF) de la somme épargnée par chaque épargnant, si ceux-ci s’engagent à ne pas revendre ou demander le remboursement de leurs parts avant 5 ans.

Les épargnants peuvent visualiser l’impact de leur argent à travers divers outils (carte, reporting, radars) et s’impliquer afin d’aider les projets soutenus.

 

 

Où va votre argent ?

SPEAR dans la presse

137 press logos png